Comment devenir meilleur écrivain tous les jours - et écrire comme Stephen King

Je pensais que Stephen King était un idiot.

Il ya de nombreuses années, j’ai lu le mémoire de King, On Writing, qui offrait des conseils aux futurs conteurs. Au moment de sa digestion, je dévorais simultanément une poignée de romans de King, de The Long Walk (sous-estimé à l’OMI) à The Stand (épopée, mais trop épique pour l’OMI).

La fiction de King était pour moi divertissante et attrayante, mais ses conseils au sein de On Writing ne se sentaient pas dignes de la louange diffusée sur les forums et les blogs.

Eh bien, il s'avère que j'étais l'idiot.

Je suppose que j’ai secrètement voulu que le conseil de King soit faux, car cela aurait signifié que je pouvais toujours devenir un grand écrivain sans changer mes habitudes.

Encore une fois, j'étais un peu idiot à l'époque.

Donc, comme je peux enfin régurgiter ces recommandations sans être un imbécile hypocrite, je suis ici pour diffuser sept pratiques et approches fondamentales qui, selon Stephen King et moi-même, vous aideront à vous améliorer chaque jour en tant qu’écrivain. - M. King a eu la gentillesse de fournir également les citations ci-dessous. :)

1. Ne joue pas la sécurité.

«Essayez n'importe quoi, peu importe votre ennui, normal ou scandaleux. Si cela fonctionne, d'accord. Si ce n’est pas le cas, lancez-le. "

Ma logique précédente pour adorer ce conseil = j’essaie déjà de faire les choses à ma façon.

Pariez sur vous-même et prenez des risques.

^^ Cette phrase ^^ est toujours plus facile à écrire qu'à exécuter.

J’ai été l’un des innombrables écrivains qui ont joué au centre pendant trop longtemps, mais j’ai récemment découvert que c’est le tranchant qui ouvre la voie à un potentiel plus élevé de gains plus importants.

Préférez-vous peindre par numéros parmi les offres communes ou tenter votre chance et produire en dehors des lignes avec de meilleures possibilités de vous démarquer?

Vous devez vous obliger à innover et à diffuser vos bizarreries. Ne soyez pas différent juste pour des raisons différentes. Soyez différent parce que vous êtes différent.

Être différent du reste. Être rare. Être dangereux. Sois toi, tous les jours.

2. Lire et écrire beaucoup.

"Si vous voulez être écrivain, vous devez faire deux choses avant toutes les autres: lire beaucoup et écrire beaucoup."

Ma raison précédente pour détester ce conseil = C’est si simple, c’est idiot!

Lire tous les jours vous permet d’absorber de nouveaux styles, d’élargir votre vocabulaire et de remettre en question votre état d’esprit avec des idées nouvelles / différentes.

Écrire chaque jour solidifie la cadence de votre voix tout en embellissant la jolie prose que vous imprimez sur la page. La pratique n’est pas parfaite, mais elle améliore le potentiel.

Sauf que les mots que vous lisez ne doivent pas nécessairement être du genre de ceux que vous écrivez.

Et les mots que vous écrivez ne doivent pas nécessairement être du genre de ceux que vous lisez.

Ne soyez pas un simple amateur comme j’étais en attendant d’inspirer de l’inspiration.

Devenez le pro stupide en lisant et en écrivant beaucoup, tous les jours.

3. Abstenez-vous de substances.

"L'idée selon laquelle l'effort de création et les substances psychotropes sont liés est l'un des grands mythes pop-intellectuels de notre époque."

Mon raisonnement précédent pour manquer de respect à ce conseil = J'ai aimé prendre part à mes élixirs alcooliques.

Plus que la créativité peut couler pendant le processus d'écriture.

J'ai bu plus que ma juste part de vino, de scotch et de cognac lors de la création de nombreuses pages trunked. Bien que ce ne soit pas la seule raison pour laquelle ces pages ont été détruites, l’alcool ne m’a pas aidé à terminer mes projets.

Bien sûr, il existe de nombreuses substances auxquelles accéder qui peuvent faire partie d’un rituel d’écriture. Et au début, ils peuvent se sentir comme une motivation / stimulation mentale, mais ils peuvent rapidement se transformer en une habitude malsaine ou une dépendance improductive.

Alors, si vous avez goûté à la sobriété?

Peut-être que cela accélérera votre chemin pour devenir l’écrivain que vous êtes censé être, chaque jour?

4. Préparez-vous à recevoir des échecs et des critiques.

"Si vous écrivez (ou peignez ou dansez ou sculptez ou chantez, je suppose), quelqu'un essaiera de vous faire sentir mal à propos de cela."

Ma précédente compulsion pour avoir déshonoré ce conseil = La peur, bien sûr.

Celui-ci se connecte à # 1 ci-dessus quand il s'agit de ne pas jouer en toute sécurité.

Le rejet est une expérience que tous les écrivains connaîtront, mais la plupart des écrivains font tout pour l’éviter.

Les ratés créatifs et les commentaires négatifs sont inévitables - si vous partagez votre travail.

Allez, vous sentez déjà un certain échec lorsque vous comparez le nombre de likes ou de commentaires sur les publications de médias sociaux du jour au lendemain. Alors, pourquoi ne pas augmenter les enjeux et se préparer à l’échec avec votre écriture?

Demandez à votre adulte d’écrire un pantalon et préparez-vous à la critique - parce que cela arrive.

Oui, les échecs et les critiques peuvent ne pas apparaître tous les jours, mais vous devez vous rappeler tous les jours que votre écriture n'est pas pour tout le monde. Vos mots ne sont destinés qu'à ceux qui peuvent se connecter avec eux.

Donc, chaque jour, vous devez reconnaître que vous allez prendre des grands et des petits succès, mais c’est cette préparation quotidienne qui vous permettra de tous les avaler.

5. Ecrivez pour le plaisir.

«Je l'ai fait pour la joie pure de la chose. Et si vous pouvez le faire avec joie, vous pouvez le faire pour toujours. "

Mon incapacité antérieure à supporter ce conseil = j’ai oublié pourquoi j’ai commencé à écrire.

Si vous n'aimez pas le métier, alors je vous encourage à risquer du temps et de l'argent ailleurs.

Mais en supposant que vous soyez ouvert à un stage non rémunéré au clavier, vous ferez bien de vous amuser et de créer pour vous-même tout en perfectionnant vos compétences.

Parce qu'écrire pour l'argent est en dehors de vous.

Et écrire pour l'adoration des fans est en dehors de vous.

Pourtant, écrire pour le pur plaisir et la joie est à l'intérieur de vous. Au moins ça doit être.

Sinon, vous ne voudrez pas faire le travail nécessaire pour améliorer votre écriture, car le travail devient plus facile lorsque vous aimez.

Alors chaque jour, prenez cet engagement unique envers vous-même: «Je promets de m'amuser».

Un sourire ringard peut transformer votre écriture, chaque jour.

6. Croyez en votre public.

"La description commence dans l’imagination de l’écrivain, mais devrait se terminer dans celle du lecteur."

Mon précédent obstacle à obtenir derrière ce conseil = Je croyais que je donnais aux lecteurs ce qu’ils voulaient.

Celui-ci est étroitement lié au vieil adage de Show, Don't Tell.

Les lecteurs sont intelligents, ce qui signifie que vous n’avez pas à expliquer votre écriture ni à surproduire des descriptions, des antécédents et des exposés.

Tout ce dont les lecteurs ont besoin est un cadre souple. Ils rempliront le reste en utilisant leur imagination.

Moins est plus. Un peu va un long chemin. Clichés, bla, plus de clichés.

Les clichés existent pour une raison cependant.

Ainsi, chaque jour, vous devez indiquer où vous en êtes redevable et croire en la capacité de votre auditoire à capter ce que vous déposez.

Hmm, le public finira peut-être par croire en votre écriture.

7. Confiance que vous pouvez réparer les mots plus tard.

«Écrire est humain, éditer est divin»

Mon précédent problème avec ce conseil = Je n’ai pas apprécié les différentes étapes de la création.

Écrivez une phrase, supprimez-la. Écris une phrase, coupe-en la moitié. Ecrire un paragraphe, réécrire la plupart.

C'était mon processus d'écriture depuis de nombreuses années. C’est en fait un processus d’édition-écriture tout-en-un - sauf que j’ai finalement appris que j’écris mieux quand il s’agit d’événements séparés.

Oui, un mot fixe ici ou là est utile dans l'instant, mais mettre en pause tous les quelques mots ou phrases pour évaluer, modifier et réécrire va rapidement ralentir ou arrêter le processus de création.

Ainsi, ces jours-ci, si je me trouve obligé d’arrêter et d’éditer, j’écrirai ce qui suit sur un bout de papier: «Ayez confiance que vous pourrez réparer les mots plus tard.»

Ensuite, je le garde à la vue jusqu'à la fin de ma session d'écriture.

Cette phrase simple me rappelle de continuer à avancer et de continuer à remplir la page. Et cela se traduit par plus de pratique pour améliorer le potentiel.

Essayez-le tous les jours jusqu'à ce que vous puissiez écrire sans réviser au cours de la même session d'écriture.

Très bien, c’est mon évaluation révisée de la valeur que M. King’s On Writing peut apporter à un écrivain au quotidien.

Il ne fait aucun doute que bon nombre de ces pratiques et approches peuvent prendre un certain temps à être traitées et mises en œuvre - des erreurs, peut-être des années -, mais j’affirme que lutter pour chacune d’elles améliorera votre écriture de manière significative.

Idiot ou pas (lui ou moi), je suis reconnaissant des conseils de Stephen King, tous les jours. :)

Lisez cette histoire plus tard dans le Journal.

Réveillez-vous tous les dimanches matins avec les histoires les plus remarquables de la semaine dans la section Arts attend dans votre boîte de réception. Lisez le bulletin Noteworthy in The Arts.